Texte à méditer :  Unis comme au front   UNC

Archives
 -  Les manifestations
 5 décembre à Fontenay le Comte
 75e Congrès départemental de l'UNC de Vendée : Les valeurs patriotiques mises à l'honneur
 Assemblée Générale de l’UNC : le Colonel Allavène dit au revoir au Anciens Combattants
 Congrès nationale de la Baule : Baptême du feu pour Jean-Marie Bockel
 Cérémonie en mémoire de Norbert Martin, tombé au Tchad en 1970
 Exposition « En Algérie, il y a 50 ans. »
 Foyer logement
 Histoire du drapeau
 Hommage à Jean de Lattre
 Honneurs aux morts en Algérie
 Inauguration de la Maison du Combattant
 L'assemblée générale du 27 février
  La Légion d’Honneur pour l’Adjudant-chef Jégo
 La remise du Drapeau à Rocheservière : trois couleurs pour la liberté
 Le 5 décembre 2006 en Vendée
 Le 5 décembre : Une reconnaissance pour les combattants d’AFN
 Le Congrès d'Olonne sur Mer : un hommage au monde combattant
 Le départ du Colonel Allavène
 Le patriotisme s'invite à l'Assemblée Générale de l'Union Nationale des Combattants
 Les Herbiers 2002
 Les Soldats de France
 Les valeurs patriotiques à l'honneur en Vendée
 Luçon 2001
 L’Union Nationale des Anciens Combattants : solidarité et unité au programme de l’Assemblée Générale
 Maurice de La Pintière nous a quitté
 Michèle Alliot-Marie en Vendée
 Mouilleron en Pared : Cerémonie de Lattre
 Moutiers
 Remise de drapeau à Ste Cecile
 Remise drapeau SdF à Bournezeau
 Remise du drapeau Soldat de France à Luçon
 Remise du drapeau Soldats de France à Monsireigne
 Remise du drapeau Soldats de France à Saint-Philibert du Pont Charrault
 Remise du drapeau à la section de Mesnard la Barotière
 Solidarité, Mémoire et Patriotisme au congrès départemental UNC
 Traces de Guerre et civisme
 Treize-Septiers
 Un drapeau pour les Soldats de France d’Antigny
 Voeux 2009 du Président départemental
 « Unis comme au Front », la devise de l’UNC au centre du 90e anniversaire.

Les manifestations - La Légion d’Honneur pour l’Adjudant-chef Jégo

A Saint Pierre du Chemin, en Vendée, les autorités civiles et militaires ont honoré André Jégo lors de sa remise de sa Légion d’Honneur par le Colonel Christian Allavène, Délégué Militaire départementale, en présence de Michel Lebœuf, président départemental de l’UNC, de Claude Ouvrard, conseiller général, représentant Philippe de Villiers et de Philippe Rocher, maire de la cité.

Chevalier de la Légion d’Honneur ! André Jégo le mérite bien. Sa carrière militaire est éloquente. Engagé volontaire à 18 ans, le 22 juillet 1949, il rejoint le 1er RAC à Dinan, Côte du Nord. Il part pour l’Afrique Occidentale en 1950, puis, il fera ensuite deux séjours en Indochine (33 et 27 mois). En 1955, il est affecté dans les Aurès en Algérie et rejoint le Sahara à Colomb Bechar où il participe aux expériences nucléaires à Reggars jusqu’en 1960. Après un séjour à Djibouti de 32 mois, il est affecté à Fontenay le Comte d’où il prendra sa retraite en 1970. Il est titulaire de la Médaille Militaire, de la Croix de guerre TOE, de la Croix de la Valeur Militaire, de la Croix du combattant volontaire et de la Médaille Coloniale.
Les 30 drapeaux venus de tout le canton témoignaient l’importance de la cérémonie. Le petit fils portant le coussin avec la médaille en donnait l’émotion

Nous avions le respect
Philippe Rocher maire, se félicite d’avoir un Chevalier dans la commune. Il clame « Il a fallu plus de 5 ans entre la demande et l’obtention de la médaille pour vous, ancien militaire, alors qu’il faut seulement quelques jours pour l’attribuer à un sportif ou à un chanteur ».

 
Michel Leboeuf revient sur la devise de l’UNC : la droiture morale : « Nous respections la hiérarchie, nous avions reçu une éducation où les devoirs étaient clairs. Aujourd’hui, tous est permis, c’est le chacun pour soi et surtout ce refus de toucher aux acquis, ce qui est contre le bien commun ». Puis, il rappelle que les soldats ont fait leur devoir en Algérie. « Nous n’accepterons plus d’être salis par les médias, par des films odieux, par des témoignages qui sont faux, nous qui avons souffert de la guerre. Nous avons débarqué en Algérie lorsque nous avions 20 ans avec la peur au ventre dans le froid, la chaleur, les marches, les opérations, les embuscades … et nous avons fait notre devoir dans l’honneur ». En décernant la Légion d’Honneur à titre militaire à André Jégo, la France reconnaît les vrais valeurs de ces hommes courageux, droits et dignes.
Ces manifestations font revivre le civisme, le patriotisme. Nous ne devons jamais oublier les cris des agonisants de Verdun, les appels désespérés des maquisards encerclés, le dernier regard du blessé des rizières ou des djebels. Tous ces jeunes de 20 ans qui ne sont pas revenus, sont morts dans la dignité, dans l’honneur du drapeau
   


Date de création : 21/11/2007 @ 18:49
Dernière modification : 29/01/2010 @ 15:59
Catégorie : Les manifestations
Page lue 429 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


^ Haut ^

  Site créé avec GuppY v4.5.11 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.16 seconde