Texte à méditer :  Le soleil ne se couche jamais sur l'UNC   

Archives
 -  Les manifestations
 5 décembre à Fontenay le Comte
 75e Congrès départemental de l'UNC de Vendée : Les valeurs patriotiques mises à l'honneur
 Assemblée Générale de l’UNC : le Colonel Allavène dit au revoir au Anciens Combattants
 Congrès nationale de la Baule : Baptême du feu pour Jean-Marie Bockel
 Cérémonie en mémoire de Norbert Martin, tombé au Tchad en 1970
  Exposition « En Algérie, il y a 50 ans. »
 Foyer logement
 Histoire du drapeau
 Hommage à Jean de Lattre
 Honneurs aux morts en Algérie
 Inauguration de la Maison du Combattant
 L'assemblée générale du 27 février
 La Légion d’Honneur pour l’Adjudant-chef Jégo
 La remise du Drapeau à Rocheservière : trois couleurs pour la liberté
 Le 5 décembre 2006 en Vendée
 Le 5 décembre : Une reconnaissance pour les combattants d’AFN
 Le Congrès d'Olonne sur Mer : un hommage au monde combattant
 Le départ du Colonel Allavène
 Le patriotisme s'invite à l'Assemblée Générale de l'Union Nationale des Combattants
 Les Herbiers 2002
 Les Soldats de France
 Les valeurs patriotiques à l'honneur en Vendée
 Luçon 2001
 L’Union Nationale des Anciens Combattants : solidarité et unité au programme de l’Assemblée Générale
 Maurice de La Pintière nous a quitté
 Michèle Alliot-Marie en Vendée
 Mouilleron en Pared : Cerémonie de Lattre
 Moutiers
 Remise de drapeau à Ste Cecile
 Remise drapeau SdF à Bournezeau
 Remise du drapeau Soldat de France à Luçon
 Remise du drapeau Soldats de France à Monsireigne
 Remise du drapeau Soldats de France à Saint-Philibert du Pont Charrault
 Remise du drapeau à la section de Mesnard la Barotière
 Solidarité, Mémoire et Patriotisme au congrès départemental UNC
 Traces de Guerre et civisme
 Treize-Septiers
 Un drapeau pour les Soldats de France d’Antigny
 Voeux 2009 du Président départemental
 « Unis comme au Front », la devise de l’UNC au centre du 90e anniversaire.

Les manifestations - Exposition « En Algérie, il y a 50 ans. »

Hommage aux "Morts pour la France" pendant la guerre d'Algérie et les combats de Tunisie et du Maroc le 5 décembre à Fontenay le Comte.
Les photos et le compte rendu à la rubrique actualité.


Canton de La Châtaigneraie
Exposition « En Algérie, il y a 50 ans. »
« En Algérie, il y a 50 ans », l’exposition a rassemblé plus de 2000 personnes

L’exposition « En Algérie, il y a 50 ans , ce que nous avons vécu» fut un succès : plus de 2000 visiteurs dont 300 scolaires et 400 participants au débat du jeudi. Tous les participants, unis comme au font, sont venus témoigner.
Il y a cinquante ans débutaient ce qu’on appelait pudiquement « Les évènements d'Algérie ». Le moment est-il venu d'en parler sereinement ? Les Associations d'Anciens d'Afrique du Nord du Pays de la Châtaigneraie, unanimes, ont souhaité apporter un témoignage direct aux jeunes générations de ce qui a été vécu, en toute simplicité et sans polémique.
Elles ont invité, lors de la semaine du 27 novembre au 3 décembre, tous ceux qui s’intéressent à ces événements. Ils furent accueillis par des anciens d’Algérie qui ont raconté ce qu'ils ont vécu chacun à son époque et dans son « bled », tout au long de ce que qui est appelé désormais « La Guerre d'Algérie ». Ils ont osé dire qu'ils pensent avoir fait de beau et de bien, parfois de moins bien, leurs joies, mais aussi leurs souffrances et leur peur pendant les longs mois passés dans ce beau pays. Lors de cette semaine consacrée à « En Algérie, il y a 50 ans », des temps privilégiés ont été réservés aux scolaires avec une approche par un questionnaire qui a été diffusé dans des collèges et des écoles. Diverses activités ont été proposées : une exposition avec un tableau de photos réalisé par chaque commune, des uniformes et des objets, un débat, des vidéos.
Lors de l’inauguration, les présidents des sections d’anciens combattants du Canton, tous unis comme au front, autour des présidents départementaux Michel Leboeuf pour l’UNC et Armand Fort, pour les CATM ont reçu Claude Ouvrard, conseiller général, Joël Sarlot, député, Bruno Retailleau, sénateurs, les élus et un nombreux public. Tous ont pu admirer les 20 panneaux illustrés avec des photos réalisés par les sections mettant en scène les souvenirs de chacun. Ces panneaux donnaient un témoignage poignant et émouvant qu’ont souligné tous les intervenants : Bernadette Bâty, maire, souhaite que « cette exposition contribue à la construction de la paix ». Joseph Robineau, l’âme et l’initiateur de cette action, rappelle : « Lors de cette guerre, seule le drapeau français fut notre signe d’union ». Il a une pensée pour les onze de leurs camarades qui ne sont pas revenus et dont un panneau donne les circonstances de leur mort ». Michel Leboeuf et Armand Fort s’écrient d’une seule voix qu’on ne choisit sa guerre, qu’ils avaient 20 ans et que chacun a fait son devoir dans l’honneur. Les propos de Claude Ouvrard furent émouvants. En effet, il n’a pas fait l’Algérie, mais se souvient que, chez lui, on priait tous les soirs pour le retour du frère aîné.
« Vous êtres les sentinelles de la mémoire car garder la mémoire, c’est garder le temple de la civilisation » clame Bruno Retailleau qui rappelle qu’aujourd’hui, 9 soldats français ont laissé la vie en Côte d’Ivoire. Le député, lui, est ému en voyant cette page douloureuse de l’histoire de la France et rend hommage à tous les acteurs de cette guerre « qui ont servit la cause qui était celle du pays » et conclut : « Si on veut préserver la paix, il fait savoir parler de la guerre ! » Ce qui rappelle un peu l’adage des romains : « ci vis pacem para bellum ».

Le lundi, le film « Les Centurions » a rassemblé plus de 200 personnes et tout au long de la semaine, 300 scolaires se sont succédés posant des questions, essayant de comprendre ces événements auxquels leurs grands-pères ont participé.

Le jeudi, une soirée débats animée par Gilles Bély a réuni trois écrivains Roger Albert, Fabien Hillairet et Jean-Jacques Tur avec la participation de Michel Leboeuf, président départemental de l’UNC devant une assemblée de 400 personnes. Les intervenants, Jean Jacques, le pied noir, Roger et Fabien, les appelés du contingent, ont tenu en haleine le public par leurs souvenirs. Oui, ils ont raconté en détail ce qu’ils ont vécu suivant leur sensibilité, le lieu où ils étaient affectés, leur expérience : Jean Jacques, le Français d’Algérie, qui a perdu sa terre, ses racines ; Fabien, qui fut blessé dans sa chair, ayant subi plusieurs mois de rééducation pour réapprendre les gestes de l’enfance et Roger, amoureux de ce pays, bouillant, et qui a dans sa tête toujours 20 ans. Ils ont fait leur devoir de mémoire, certes, mais aussi leur devoir de vérité. Ils ont tout dit, tout raconté et dans le public, certain ont confirmé leur propos par leur expérience personnelle : que ce soit l’officier de carrière, le prêtre ou l’humble soldat.
Une semaine riche, des débats honnêtes, un rassemblement renforçant les liens de camaraderie unissant tous ceux qui ont ri, combattu, eu peur, perdu des amis dans ce beau pays qu’ils ne pourront jamais oublier.




AFN : Attribution de titres et décorations
Carte du Combattant
TRN
Médaille commémorative
Algérie
31/10/1954 au 02/07/1962
31/10/1954 au 01/07/1964
31/10/1954 au 01/07/1964
Maroc
01/06/1953 au 02/07/1962
01/06/1953 au 02/07/1962
01/06/1953 au 02/07/1962
Tunisie
01/01/1952 au 02/07/1962
01/01/1952 au 02/07/1962
01/01/1952 au 02/07/1962


Date de création : 09/01/2005 @ 15:55
Dernière modification : 29/01/2010 @ 00:04
Catégorie : Les manifestations
Page lue 660 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


^ Haut ^

  Site créé avec GuppY v4.5.11 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.07 seconde